L’Épiphanie, une fête « royale »

creche1« Épiphanie » est un mot d’origine grecque signifiant « manifestation » ou « apparition ». L’épiphanie est devenue une fête chrétienne, célébrée le 6 janvier, ou le premier dimanche du mois dans certains pays.
Elle est symbolisée par une tradition gourmande : la galette des rois.

Venez découvrir son histoire dans la catégorie Divers.

A l’origine, l’épiphanie fait partie des célébrations païennes de la Lumière. Le 6 janvier est le moment où les jours commencent à s’allonger de manière significative.

Dans la Rome antique, la fête s’inscrit dans les Saturniales, qui duraient sept jours. L’épiphanie est le jour de fête des douze dieux épiphanes, c’est-à-dire les douze Olympiens.

Dans le monde chrétien, l’épiphanie représente la « manifestation du Christ au monde ».

Pour l’Église latine, cette fête célèbre la visite des mages venus d’Orient à Jésus. En fait, leur nombre n’est pas indiqué dans les textes bibliques. Mais trois cadeaux furent offerts : or, encens et myrrhe, et trois continents étaient représentés : l’Afrique, l’Asie, l’Europe.

Épiphanie-du-Seigneur-l-adoration-des-Mages-Détail-d-une-crosse-épiscopale-médiévale-en-ivoire-Victoria-Albert-Museum-Londres

Et c’est ainsi que nous avons eu trois rois mages : Balthazar, Gaspard et Melchior !
A partir du XIIème siècle, les rois mages sont célébrés par l’Église. A partir du XVème siècle, l’adoration des mages est une théorie prisée par les peintres.

adorationdesmages-gentile da fabriano

Dans les Églises byzantines, on célèbre le baptême du Christ.

Dans l’Église arménienne, l’épiphanie reste la fête la plus importante.

Depuis le XIXème siècle, chez nous, l’épiphanie est devenue « le jour des Rois ». Nous retrouvons donc une référence à nos trois rois mages, mais aussi aux traditions païennes. Lors des Saturniales, on distribuait un gâteau avec une fève aux condamnés à mort. Celui qui la trouvait vivait sa dernière journée comme un roi.

Notre traditionnelle galette des rois renvoie même à l’origine païenne la plus reculée de cette fête, car sa forme ronde et sa couleur dorée font directement référence au soleil.

pithiviers

« Tirer les rois » est une tradition attestée en France depuis le XIVème siècle. On partageait la galette en autant de parts que de convives, plus une : la « part du pauvre » (ou la « part du bon Dieu ») réservée au premier pauvre qui se présentait au logis.

Dans le Sud-Ouest de la France, traditionnellement on prépare un gâteau des rois : une brioche en forme de couronne, couverte de sucre granulé.

gateau des rois SODans le Sud-Est, cette même couronne est, en plus du sucre, garnie et couverte de fruits confits.

Brioche_des_RoisCes couronnes des rois sont toujours présentes, mais elles se font concurrencer par la galette, moins chère, de fabrication et de conservation plus faciles.

Les fèves d’origine furent remplacées par des figurines en porcelaine vers 1875. Après la première guerre mondiale, la fève en plastique remplaça celle en porcelaine. En 1989 apparaissent les fèves en couleur.
Aujourd’hui, les fèves sont aussi diverses que variées… Il y en a pour tous les goûts. On peut même en acheter pour faire soi-même sa galette, dont les recettes se multiplient sur les sites de cuisine (ou autres).

menual103_0   standing1

 

  • Vous pouvez retrouver des fèves « de collection » (si si, il y a des collectionneurs ! j’en connais) ici sur Amazon

=> A lire également :

Ce contenu a été publié dans Divers. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.