Festival d’Angoulême de la bande-dessinée : palmarès 2015

Fest. d'Angouleme 2015La 42ème édition du Festival d’Angoulême s’est tenue du 29 janvier au 1er février 2015.

Des « fauves » furent décernés. Car la bande-dessinée n’est pas un art mineur, c’est un art tout simplement. Elle mérite bien des prix !

Voyons ensemble le palmarès 2015 dans notre catégorie Bande-Dessinée :

  • Fauve d’or 2015 – Prix du meilleur album : L’arabe du futur, de Riad Sattouf.

Paru chez Allary Editions, c’est un roman graphique de 160 pages en couleur – 20,90 euros

Histoire :
Une enfance dans la Libye de Kadhafi et la Syrie d’Hafez al-Assad.
Né d’un père syrien et d’une mère bretonne, Riad Sattouf grandit d’abord à Tripoli, en Libye, où son père vient d’être nommé professeur. Issu d’un milieu pauvre, féru de politique et obsédé par le panarabisme, Abdel-Razak Sattouf élève son fils Riad dans le culte des grands dictateurs arabes, symboles de modernité et de puissance virile. En 1984, la famille déménage en Syrie et rejoint le berceau des Sattouf, un petit village près de Homs. Malmené par ses cousins (il est blond, cela n’aide pas…), le jeune Riad découvre la rudesse de la vie paysanne traditionnelle. Son père, lui, n’a qu’une idée en tête : que son fils Riad aille à l’école syrienne et devienne un Arabe moderne et éduqué, un Arabe du futur.
L’Arabe du futur sera publié en trois volumes. Ce premier tome couvre la période 1978-1984.

Fest. d'Angouleme - l'arabe du futur, 1

=> Vous pouvez trouver l’arabe du futur, tome 1 sur Amazon

  • Fauve d’Angoulême 2015 – Prix du public Cultura : Les vieux fourneaux, de Wilfrid Lupano (scénariste) et Paul Cauuet (dessinateur et coloriste). Tome 1 : Ceux qui restent

Paru chez Dargaud – 11,99 euros

Histoire :
Pierrot, Mimile et Antoine, trois septuagénaires, amis d’enfance, ont bien compris que vieillir est le seul moyen connu de ne pas mourir. Quitte à traîner encore un peu ici-bas, ils sont bien déterminés à le faire avec style : un oeil tourné vers un passé qui fout le camp, l’autre qui scrute un avenir de plus en plus incertain, un pied dans la tombe et la main sur le coeur. Une comédie sociale aux parfums de lutte des classes et de choc des générations, qui commence sur les chapeaux de roues par un road-movie vers la Toscane, au cours duquel Antoine va tenter de montrer qu’il n’y a pas d’âge pour commettre un crime passionnel.

Fest. d'Angouleme 2015 - Les vieux fourneaux, 1

=> Vous pouvez trouver Les vieux fourneaux, tome 1 sur Amazon

  • Fauve d’Angoulême 2015 – prix spécial du Jury : Building Stories, de Chris Ware

Publié chez Panthéon Books en 2012, chez Delcourt en 2014 – 69,95 euros

Histoire :
Coupes d’immeuble, histoires étage par étage, flashbacks et narrations parallèles, les récits se mêlent et se répondent pour conter les interactions sociales d’un voisinage de Chicago. Relations familiales, liaisons amoureuses, séduction, paternité, éducation, les thématiques se développent au gré des choix du lecteur et construisent un récit fin et sensible. Une œuvre inclassable et indicible.

Building stories

=> Vous pouvez trouver Building Stories sur Amazon

  •  Fauve d’Angoulême 2015 – Prix de la série : Lastman, de Balak, Mickaël Sanlaville et Bastien Vivès.

Paru chez Casterman – 12,50 euros

Histoire :
La saga continue !
Déjà le Tome 6 et donc la fin de la première saison de cette formidable série. Partis de la vallée des rois avec une intrigue somme toute légère… et un Adrian Velba gringalet, nous voilà de retour à la case départ avec un sacré foutoir ! Richard Aldan n’a pas mis le feu qu’auprès de ces dames, il a ouvert une brèche dans le mur supposé étanche qui séparait les mondes et assurait la tranquillité de chacun.
Maintenant que le mal est fait, pourra-t-on le réparer ?…

Fest. d'Angouleme 2015 - Lastman

=> Vous pouvez trouver Lastman ici sur Amazon

  •  Fauve d’Angoulême 2015 – Prix révélation : Yékini, le roi des arènes, de Lisa Lugrin (dessinateur) et Clément Xavier (scénario)

Publié aux Editions FLBLB – 20 euros

Histoire :
– Vous avez lu la biographie de Yékini ? Quel ennui, il passe son temps à s’entraîner ! Ce type a l’air d’un gros nounours qu’on a envie de câliner.
– Le problème, c’est qu’on ne vend pas des peluches, mais un sport de combat !
Au Sénégal, la lutte est encore plus populaire que le football. Ce livre raconte l’histoire de trois lutteurs de génie qui se partagent le titre de « roi des arènes ». Originaire d’une petite île où la lutte puise ses racines, Yékini résiste au système médiatique, politique et financier. Mais pour combien de temps ?

Fest. d'Angoulême 2015 - Yékini

=> Vous pouvez trouver Yékini, le roi des arènes sur Amazon

  •  Fauve d’Angoulême 2015 – Prix Jeunesse : Les royaumes du nord, tome 1, de Stéphane Melchior-Durand (scénario), Clément Oubrerie (dessinateur).

Publié chez Gallimard Jeunesse (à partir de 8 ans) – 17,80 euros

Histoire :
Élevée par les vieilles barbes du Jordan College à Oxford, la jeune Lyra ne pense qu’à faire les quatre cents coups avec son ami Roger, le garçon des cuisines, et rêve secrètement de suivre son oncle, le ténébreux Lord Asriel, vers les royaumes du Nord. L’aventure la rattrape plus tôt que prévu, alors que Roger disparaît, probablement enlevé par les mystérieux Enfourneurs.
Le chef-d’œuvre de la fantasy anglaise en bande dessinée.

Fest. d'Angouleme 2015 - Les royaumes du nord

=> Vous pouvez trouver Les royaumes du Nord, tome 1 sur Amazon

  •  Fauve d’Angoulême 2015 – Prix du patrimoine : San Mao, le petit vagabond, de Zhang Leping.

Publié chez les Editions Fei – 33 euros

Histoire :
San Mao, c’est le petit frère du Kid de Chaplin, le cousin de Rémi sans famille et pour tous les Chinois un héros national.
Avec ses trois poils sur le caillou, son gilet de paille, sa silhouette gracile, il déambule dans un Shanghai des années 30 devenu le Paris de l’Orient entre concessions étrangères et cabarets luxueux, vitrine qui cache mal la misère et les victimes des luttes incessantes avec les Japonais. Zhang Leping (1910-1992), son créateur, grand dessinateur de presse et caricaturiste, nous offre, dans un savant équilibre entre mélodrame et comédie, un regard critique sur la société à travers les yeux d’un enfant.

Fest. d'Angouleme 2015 - San Mao, le petit vagabond

=> Vous pouvez trouver San Mao, le petit vagabond, ici sur Amazon

  •  Fauve d’Angoulême 2015 – Fauve polar SNCF : Petites coupures à Shioguni, de Florent Chavouet.

Paru aux Editions Philippe Picquier – 21,50 euros

Histoire :
Kenji avait emprunté de l’argent à des gens qui n’étaient pas une banque pour ouvrir un restaurant qui n’avait pas de clients. Forcément quand les prêteurs sont revenus, c’était pas pour goûter les plats.

Fest. d'Angouleme 2015 - petites coupures à Shioguni

=> Vous pouvez trouver Petites coupures à Shioguni ici sur Amazon

  •  Fauve d’Angoulême 2015 – Prix de la BD alternative : Dérive urbaine, tome 6, auteur collectif

Publié chez Une autre image – 12 euros

Histoire :
Le nouveau numéro de notre revue Dérive Urbaine sortira en février 2015. Il poursuit l’exploration de la ville imaginaire de Capitalia commencée dans le précédent numéro. Cette fois les différentes BD entrecroisent les destins de six personnages dont les fiches anthropométriques et biographiques sont reproduites entre les récits. Lucie Castel, Boris Hurtel, Gautier Ducatez, Sylvain de la Porte, Alexandre De Moté, Yoann Constantin, Nylso et Marie-Saur, Lisa Lugrin, Guillaume Soulatges, Loïc Verdier, Eric Nosal et Gabriel Dumoulin ont enquêté en bandes dessinées sur ces citoyens au-dessus de tout soupçon. Les auteurs ont adapté leurs imaginaires à la contrainte proposée avec humour et inventivité créant au final une mini-comédie humaine paranoïaque dans un monde où la vie privée n’existerait plus…

Fest. d'Angoulême 2015 - Dérive urbaine, 6

=> Vous pouvez trouver Dérive urbaine, n°6, sur Amazon

Bonne lecture ! 🙂

Ce contenu a été publié dans Livres/BD/e-Books, avec comme mot(s)-clé(s) , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.