La Tour infernale, de la catastrophe au chef-d’œuvre

La Tour infernale affichePour compléter la catégorie Films/séries TV/Musique, j’ai décidé de me faire plaisir en vous présentant un film catastrophe exceptionnel, qui est aussi mon préféré dans le genre : La Tour infernale (The Towering inferno en version originale), de John Guillermin et Irwin Allen.

Sorti en 1974, le film n’a pas pris une ride.  Il est toujours aussi prenant. Et pourtant je l’ai vu, revu et revu encore…

2h40 de pure intensité pour un plaisir chaque fois renouvelé !

 

Synopsis : Douglas Roberts, architecte, revient à San Francisco pour l’inauguration du plus grand gratte-ciel du monde, qu’il a conçu. Un court-circuit électrique provoque un incendie, alors que la fête bat son plein au 135ème étage. Le feu se propage, piégeant les 300 invités, parmi lesquels de hautes personnalités (dont un sénateur et le maire de San Francisco). Michael O’Hallorhan, capitaine des pompiers, tente de les sauver…

Dans La Tour infernale, il ne s’agit pas d’une catastrophe naturelle, seules les flammes le sont. A la base, la faute est humaine. Cela rend l’histoire d’autant plus prenante.

Pourquoi un film exceptionnel ? Avec un budget de 14 millions de dollars, il a nécessité des moyens colossaux. A tel point que deux gros studios de production : 20th Century Fox et Warner Bros., se sont associés.

Pourquoi un film exceptionnel ? Par le réalisme des effets spéciaux entre autres. A l’ère du numérique, cela nous parait presque naturel, en 1974 cela représentait un gros travail. D’autant que les deux acteurs principaux ont tourné eux-mêmes la plupart des cascades (par exemple Paul Newman qui descend l’escalier détruit par l’incendie).

Pourquoi un film exceptionnel ? Par la distribution prestigieuse !
L’architecte et le capitaine des pompiers sont joués par Paul Newman et Steve McQueen :

La Tour infernale Newman McQueen

Mais ils sont entourés par d’autres premiers rôles illustres :

La Tour infernale acteurs

Entre autres : William Holden, Faye Dunaway, Fred Astaire, Richard Chamberlain, O.J. Simpson, Robert Vaughn, Robert Wagner et Jennifer Jones.

Pourquoi un film exceptionnel ? Parce que l’histoire s’appuie sur les relations entre les personnages, sur la psychologie de chacun face à une situation exceptionnelle.
Le scénario de Stirling Silliphant est la synthèse deux romans : The Tower de Richard Martin Stern, et The Glass Inferno de Thomas N Scortia et Frank M. Robinson, inspirés par la construction du World Trade Center.

Vous l’aurez compris : pour moi, La Tour infernale est un film incontournable. A découvrir et (re)découvrir sans modération !

Ce contenu a été publié dans Films/Séries TV/Musique, avec comme mot(s)-clé(s) . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.