Les prix littéraires 2015

LivreLes prix littéraires 2015 fleurissent aux alentours du mois de novembre.

Je propose de vous présenter ces livres, récompensés par de hautes instances et des lecteurs passionnés, et qui restent une idée-cadeau à l’approche des fêtes de fin d’année.

Les Prix littéraires 2015 :

Le Grand Prix du roman de l’Académie française

Créé en 1914, il est « destiné à récompenser un prosateur pour une œuvre d’imagination » (règlement de 1984). Il fut attribué le 29 octobre 2015 à…deux auteurs :

2084 : La fin du monde, de Boualem Sansal

prix littéraires 2015 - prix du roman de l'académie française - 2084 la fin du mondeQuatrième de couverture : L’abistan, immense empire, tire son nom du prophète Abi, « délégué de Yolah sur terre. Son système est fondé sur l’amnésie et la soumission au dieu unique. Toute pensée personnelle est bannie, un système de surveillance omniprésent permet de connaître les idées et les actes déviants.
Officiellement, le peuple unanime vit dans le bonheur de la foi sans questions. Le personnage central, Ali, met en doute les certitudes imposées. Il se lance dans une quête sur l’existence d’un peuple de renégats, qui vit dans des ghettos, sans le recours de la religion.

Les prépondérants, de Hédi Kaddour

prix littéraires 2015 - prix du roman de l'académie française - les prépondérantsQuatrième de couverture : Au printemps 1922, des américains d’Hollywood viennent tourner un film à Nahbès, une petite ville du Maghreb. Ce choc de modernité avive les conflits entre notables traditionnels, colons français et jeunes nationalistes épris d’indépendance. Raouf, Rania, Kathryn, Neil, Gabrielle, David, Ganthier et d’autres se trouvent alors pris dans des tourbillons d’un univers à plusieurs langues, plusieurs cultures, plusieurs pouvoirs. Certains d’entre eux font aussi le voyage vers Paris et Berlin, vers de vieux pays qui recommencent à se déchirer sous leurs yeux. Ils tentent tous d’inventer leur vie, s’adaptent ou se révoltent. Il leur arrive de s’aimer. De la Californie à l’Europe en passant par l’Afrique du Nord, Les Prépondérants nous entraînent dans la grande agitation des années 1920. Les mondes entrent en collision, les êtres s’affrontent, se désirent, se pourchassent, changent.

Le Prix Fémina

La cache, de Christophe Boltanski

prix littéraires 2015 - fémina - la cacheQuatrième de couverture : « Nous avions peur. De tout, de rien, des autres, de nous-mêmes. De la petite comme de la grande histoire. Des honnêtes gens qui, selon les circonstances, peuvent se muer en criminels. De la réversibilité des hommes et de la vie. Du pire, car il est toujours sûr. Cette appréhension, ma famille me l’a transmise très tôt, presque à la naissance. »
Que se passe-t-il quand on tête au biberon à la fois le génie et les névroses d’une famille pas comme les autres : les Boltanski ? Que se passe-t-il quand un grand-père qui se pensait bien français, mais voilà la guerre qui arrive, doit se cacher des siens, chez lui, en plein Paris, dans un « entre-deux », comme un clandestin ? Quel est l’héritage de la peur, mais aussi de l’excentricité, du talent et de la liberté bohème ? Comment transmet-on le secret familial, le noyau d’ombre qui aurait pu tout engloutir ?

Le Prix Médicis

Titus n’aimait pas Bérénice, de Nathalie Azoulai

prix littéraires 2015 - prix médicis - titus n'aimait pas béréniceQuatrième de couverture : Titus n’aimait pas Bérénice alors que Bérénice pensait qu’il l’aimait.
Titus n’aimait pas Bérénice alors que tout le monde a toujours pensé qu’il n’avait pas le choix et qu’il la quittait contre sa volonté.

Titus est empereur de Rome, Bérénice, reine de Palestine. Ils vivent et s’aiment au Ier siècle après Jésus-Christ. Racine, entre autres, raconte leur histoire au XVIIème siècle. Mais cette histoire est actuelle : Titus quitte Bérénice dans un café…
Dans les jours qui suivent, Bérénice décide de revenir à la source, de lire tout Racine, de chercher à comprendre ce qu’il a été, un janséniste, un bourgeois, un courtisan. Comment un homme comme lui a-t-il pu écrire une histoire comme ça ? Entre Port-Royal et Versailles, Racine devient le partenaire d’une convalescence où affleure la seule vérité qui vaille  : si Titus la quitte, c’est qu’il ne l’aime pas comme elle l’aime. Mais c’est très long et très compliqué d’en arriver à une conclusion aussi simple.

Le Prix Renaudot

D’après une histoire vraie, de Delphine de Vigan

prix littéraires 2015 - renaudot - d'après une histoire vraieQuatrième de couverture : « Tu sais parfois, je me demande s’il n’y a pas quelqu’un qui prend possession de toi. »

Le Prix Goncourt

Boussole, de Mathias Enard

prix littéraires 2015 - goncourt - boussoleQuatrième de couverture : La nuit descend sur Vienne et sur l’appartement où Franz Ritter, musicologue épris d’Orient, cherche en vain le sommeil, dérivant entre songes et souvenirs, mélancolie et fièvre, revisitant sa vie, ses emballements, ses rencontres et ses nombreux séjours loin de l’Autriche -Istambul, Alep, Damas, Palmyre, Téhéran…-, mais aussi questionnant son amour impossible avec l’idéale et insaisissable Sarah, spécialiste de l’attraction fatale de ce Grand Est sur les aventuriers, les savants, les artistes, les voyageurs occidentaux.
Ainsi se déploie un monde d’explorateurs des arts et de leur histoire, orientalistes moderne animés d’un désir pur de mélanges et de découvertes que l’actualité contemporaine vient gifler. Et le tragique écho de ce fiévreux élan brisé résonne dans l’âme blessée des personnages comme il traverse le livre.

Le Prix Décembre

Un amour impossible, de Christine Angot

prix littéraires 2015 - décembre - un amour impossibleQuatrième de couverture : Pierre et Rachel vivent une liaison courte mais intense à Châteauroux à la fin des années 1950. Pierre, érudit, issu d’une famille bourgeoise, fascine Rachel, employée à la Sécurité sociale. Il refuse de l’épouser, mais ils font un enfant. L’amour maternel devient pour Rachel et Christine le socle d’une vie heureuse. Pierre voit sa fille épisodiquement. Des années plus tard, Rachel apprend qu’il la viole. Le choc est immense. Un sentiment de culpabilité s’immisce progressivement entre la mère et la fille.

  • Vous retrouvez tous ces ouvrages primés, brochés ou en version digitale, ici sur Amazon

=> A lire également :

Ce contenu a été publié dans Livres/BD/e-Books, avec comme mot(s)-clé(s) , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.