Le parapluie : L’accessoire des saisons humides

Le printemps arrive, avec les températures qui s’adoucissent…et les giboulées ! L’automne est une saison très humide également. Bref, quelque soit le mois de l’année, le parapluie est un ami qui ne veut que notre protection.

Souvent oublié, c’est pourtant un objet très utile, qui peut même devenir décoratif, voire un accessoire de mode. A vous de le décliner selon vos envies et/ou vos besoins !

Le parapluie : L’accessoire des saisons humides

Même si on n’aime pas forcément l’utiliser, il est très utile d’avoir au moins un parapluie à disposition chez soi. Il en existe de tailles différentes, de toutes les couleurs, pour tous les goûts, tous les styles, tous les âges…

Il existe néanmoins deux grandes familles : les parapluies pliants et les parapluies cannes. Si les uns sont pratiques parce qu’ils peuvent se décliner en petite taille, les autres sont généralement plus solides et plus couvrants. Mention spéciale pour les parapluies enfants, qui sont de petite taille mais cannes.

Le grand avantage du parapluie pliable est qu’il peut être compact, pour être glissé dans un sac à main par exemple. Il n’en est pas moins solide et résistant au vent (modéré quand même…).

Il existe même des parapluies « de poche », ultra compact et léger. Attention quand même à ne pas l’oublier si vous le posez quelque part, tant il est petit.

A l’inverse, les parapluies cannes sont plus encombrants. On doit les tenir à la main ou les accrocher à son bras. Mais il est très apprécié lors de fortes pluies, et il peut même aider d’une autre manière : un appui lorsqu’on marche longtemps, une protection pour traverser la route, etc.

Comme il est toujours visible, on fait parfois plus attention à son apparence. Entre le noir classique, très british, et le transparent avec plus ou moins de motifs, tout est envisageable. Ce qui peut faire du parapluie canne un accessoire de mode !

On commence à trouver également des parapluies inversés, avec une conception qui nous permet de rester au sec quand on doit le fermer. Ce qui est très pratique quand on prend les transports en commun par exemple, ou lorsqu’on est automobiliste…

Qu’on le décline en version pliable ou droite, on choisit parfois son modèle en fonction du système d’ouverture/fermeture. Là encore, il y a deux possibilités : le manuel (qui implique souvent des petits prix) et l’automatique. Ce dernier a généralement un bouton sur le manche, voire le long de la tige.

Vous l’aurez compris : Il n’existe pas un, mais des parapluies. A vous de trouver le ou les vôtres, car on peut également varier les modèles selon les circonstances et l’intensité des pluies annoncées.

  • Parapluie 

=> A lire également :

Ce contenu a été publié dans Divers, avec comme mot(s)-clé(s) . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.